Cheval, qui es-tu ?

Dans cette rubrique, nous nous proposons de répondre à certaines questions qui reviennent sans cesse, d'aborder des sujets qui vous tiennent à cœur, de "casser la figure" à certaines idées reçues qui ont la vie dure...

Alison et perugia
 

Idée reçue n°1 : "le cheval a peur de tout parce qu'il a de gros yeux et qu'il voit les choses plus grosses que nous..."

 

Oui, l’œil du cheval est gros, c’est même le plus gros parmi les mammifères terrestres ; mais non, il ne voit pas plus gros que nous pour autant, et ce n’est pas pour ça qu’il s’effraie facilement. Et toc !

Outre le fait qu’ils sont gros, ses yeux sont aussi très proéminents et placés sur le côté (alors que les nôtres sont placés sur l’avant de la face ; c’est une des particularités qui fait la différence entre les proies et les prédateurs) ce qui entraîne un champ de vision effectivement extrêmement plus vaste que le nôtre mais une vision binoculaire (donc nette) assez réduite.

Le cheval peut voir pratiquement tout ce qui se passe autour de lui, avec seulement 2 petits angles morts. En particulier lorsqu’il lève la tête, il a une vision claire (champ binoculaire) orientée naturellement de façon à ce qu’il voie où il met les antérieurs quand il se déplace. L’empêcher de lever la tête quand il en a besoin (ramener son chanfrein à la verticale) implique qu’il ne voit que ce qu’il a juste devant ses pieds, pas au-delà, et peut donc le gêner considérablement et générer un stress –par exemple à l’obstacle, en extérieur, pour apprécier les distances, le terrain, etc.
Lui refuser sa liberté d’encolure à l’abord de l’obstacle l’empêchera d’estimer correctement les distances et le moment où il doit décoller du sol ainsi que l’effort qu’il a à fournir pour couvrir l’obstacle.

Mais si son champ visuel périphérique est vaste, il donne au cheval une vision floue, brumeuse, avec par contre une bonne perception des mouvements : tout objet, même familier, apparaissant dans le champ visuel périphérique n’est pas clairement identifié et peut donc inquiéter le cheval ; alors que s’il est situé dans le champ visuel central, restreint mais net, il ne provoquera aucune réaction. Notre cheval ne voit pas forcément des fantômes partout... il a juste peur de ce qu'il perçoit sans savoir réellement de quoi il s'agit !

Il est probable que le cheval distingue les couleurs aussi bien que l’homme mais le résultat des recherches dans ce sens est encore sujet à controverses ; par contre, il semble qu’il effectue les changements de mise au point moins rapidement que nous : lorsqu’il passe de la clarté à l’ombre, le cheval reste « aveugle » beaucoup plus longtemps que nous. Sur un parcours par exemple, si l’un des obstacles est à l’ombre alors que le reste est au soleil, le cheval, n’ayant pas eu le temps d’adapter sa vision à la modification de luminosité, va aborder cette difficulté « en aveugle » : il faut qu’il fasse sérieusement confiance à son cavalier pour se lancer quand même sur la barre ! Idem en extérieur, quand on passe dans un endroit où la luminosité est différente : le cheval est « aveugle » pendant un long laps de temps, ce qui peut générer une réaction d’anxiété bien compréhensible qu’il ne faut pas punir : il faut au contraire rassurer le cheval.

Le cheval peut voir les mêmes détails d’un objet que nous… lorsqu’il est deux fois plus près de l’objet considéré !

Bien sûr, il peut exister des différences entre individus ; mais tenant compte de cette particularité, il ne faut pas en vouloir au cheval de se méfier d’un objet que nous avons, nous, clairement identifié alors que lui ne le distingue pas encore très bien.

On peut aussi parfaitement imaginer que tous les chevaux n’ont pas la même acuité visuelle : pourquoi ne pourraient-ils pas, comme nous, être atteints de myopie, de presbytie ?...


Et à propos de la peur, justement :


C’est une caractéristique prépondérante du cheval.

Le cheval, à l’état naturel, ne doit sa survie qu’à son comportement de défense : vigilance, évitement, fuite ; c'est un comportement de proie. Malgré quelques milliers d’années de domestication, ce comportement est toujours bien présent et il ne faut donc pas reprocher au cheval d’être peureux, ni le taxer de bêtise lorsqu’il réagit... en cheval !

La peur est une émotion engendrée par toute situation perçue comme dangereuse par l’animal, et qui se traduit par un ensemble de réactions adaptatives comportementales et physiologiques : accélération du rythme cardiaque, libération d’adrénaline et de cortisol.
La réactivité émotionnelle varie d’un individu à l’autre, elle est influencée par des facteurs propres à l’animal (race, âge, sexe, état endocrinien) et environnementaux (conditions d’élevage, d’environnement, présence ou non de congénères et influence de leur propre état émotionnel, etc. …) Les jeunes chevaux, moins expérimentés, sont plus peureux. Dans de nombreuses espèces de mammifères, les mâles sont moins peureux que les femelles (influence des androgènes) ; cette particularité n’a pas été étudiée chez le cheval.
Le moment de la castration peut influer sur la réactivité émotionnelle ; la femelle gestante est moins peureuse. Une influence paternelle a été clairement démontrée dans l’héritabilité de la réactivité.
Pourquoi chercher à réduire les réactions de peur ? La peur implique des pertes de temps, une dangerosité potentielle et la diminution des capacités d’apprentissage. Les chevaux émotifs ont de moins bonnes performances : il est donc primordial de réduire la réactivité émotionnelle.
Pour ce faire, on peut procéder à une sélection génétique, agir sur l’environnement, en tenant compte de périodes particulièrement propices pour agir (période néo-natale, sevrage).
Un enrichissement du milieu de vie par des stimuli variés et des manipulations fréquentes et variées diminueront également les réactions de peur.

A noter : la réaction des chevaux vis-à-vis des humains semble particulière en regard de celle d’autres espèces : ils sont parmi les moins peureux par rapport à l’homme et la présence humaine semble rassurante pour eux lorsqu’ils sont en situation anxiogène.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site